o

(Kenos=vide et Taphos=tombeau. Le cénotaphe est un monument élevé à la mémoire d'un mort, mais qui ne contient pas son corps)

2003 - Au cimetière je bâtis de mes mains un tombeau à l'image de mon frère, en carreaux de terre que je pose en damier. Je me promène beaucoup aux alentours de la ville.

 

o

LES CÉNOTAPHES EN FER

2004 - Dans un champ je "rencontre" un gros cageot plein de fers tordus qui servaient à lier les ceps de vignes à leurs tuteurs. Je ne les ramasse pas, mais reviens le lendemain les observer à nouveau, je reviens sans cesse, sans penser à rien, jusqu'au jour où j'en ramène une dizaine à la maison. Puis une autre dizaine et une autre encore...

Jours et nuits je tords et retords ces fers, les assembler, et donne forme aux premiers objets de mon deuil.

o

o

simple_carcasse_en_fer

o

o

  carcasse_nue

o

o

LES CÉNOTAPHES EN FER ET TOILE

A ces sommaires carcasses de fer noué, je rajoute de la toile, des petites pièces déchirées dans de vieux draps rustiques, de toutes textures, que je couds au fer, au gros fil et, parfois j'y peins des carreaux rouges et blancs : des damiers.

o

o

carcasse_entoil_e

 

o

o

Ces carcasses ouvertes qui ne contiennent apparemment rien, ressemblent à des lits de camp, mais je sais immédiatement qu'elles ne sont pas autres choses que des cénotaphes, reliés à la terre par leurs ombres portées, et au ciel par des drapeaux.

o

o

vrac_032  vrac_030

o

o

vrac_027

o

o

LES CÉNOTAPHES EN VOLUME

Le rôle impératif des cénotaphes étant de contenir du symbole, je leur donne du coffre, afin qu'ils aient un intérieur et un extérieur.

L'intérieur des cénotaphes est bourré de paille, de tissus compressés, de chanvre, avec aussi pour certains, des messages couchés en eux, écrits sur un timbre de papier comportant parfois les initiales de mon frère. Les messages sont secrets.

o

o

vrac_064

o

o

D'autres pièces ne cachent pas ce qu'elles contiennent, du foin ou de la laine de mouton arrachée aux branches. Le drapeau est toujours présent, à la tête ou aux pieds de chaque cénotaphe, blanc, (la paix) et en mouvement.

o

o

vrac_053  vrac_056

o

o

vrac_057  vrac_063

Cénotaphes ouverts

o

o

3C_notaph

trois cénotaphes ouverts, remplis de paille

o

o

4c_notaphes

quatre cénotaphes fermés

o

o

vrac_232

o   

o

vrac_230

Assemblage de toiles différentes, coutures, noeuds, ficelage, rapiéçages...

o

o

bleu_repris

o

o

o

LES CÉNOTAPHES DESSINES

o

L'objet et son double  (mine de plomb et aquarelle)

o

L''ombre deviendra de plus en plus lisible, de plus en plus présente, de plus en plus "objet".

o

4  4 

L'objet cénotaphe ne domine plus que par la couleur.

o

o

11  371_retouch_

Puis la couleur du cénotaphe disparaît. Son ombre prend une importance égale à lui-même.

o

o

c_no_ombres

cénotaphes et ombres de cénotaphes

o

o

L'ombre devient objet, objet qui projette à son tour une ombre, qui à son tour aussi devient objet. On ne sait plus qui est l'objet et qui est l'ombre, dans la mesure où chaque élément est reconsidéré et réinterprété individuellement - et, ces élements sont parfois ensuite regroupés. 

o

o

 

doublec_no

l'ombre du cénotaphe est devenue cénotaphe elle-même

o

o

L''ombre est devenue objet à part entière, c'est à dire, précisément: "objet sorti de l'ombre".

o

o

c_no_mine_de_plomb19

o

o

Ombre sortie de la tombe, par le jeu de l'objet et de son double. 

o

o

vrac_364  vrac_375

o

o

30  18

o

oo

o

LES GRANDS CÉNOTAPHES PEINTS

o

(du drame à l'allégresse)

o

o

retouch_e

(130 x 90)

o

o

retouchblog

(130 x 90)

o

o

d_tail_9_nov d_tail_9_nov d_tail_9_nov

(détails)

o

o

28_nov  corbu_378 

(130 x 90)                                                                                               (130 x 90)

o

o

6_nov

(130 x 90)

o

o

c_notaphes_098

130 X 90

o

o

o

c_notaphes

o

o

Il y a de par le choix des matériaux et leur symbolique, un va et vient entre la vie banalisée et la mort sacralisée, va et vient qui les réunit au moins au point de leur rencontre. Ce point, ordinaire et poignant, pourrait être le chant d'un oiseau au mois de mars dans un cimetière.

o

corbu_280ocorbu_281

 

Puis, l'ombre devient lumière (tâche jaune, très brossée, quasi matérielle).

o

o

11707674_p_1_  11707658_p_1_

o

Et lorsqu'un jour il s'est mis à faire beau tout autour, le profil du cénotaphe s'est encore éclairé,

o

o

09 31

o

o

jusqu'à se métamorphoser en berceau,

o

o

30

o

o

avec de roues!

o

o

Tutus

o

o

Tutus, mon petit fils, est né. Alléluia!

o

o