1970-73. Gravures

o

o

Autoportrait à l'iris

o

Copie_de_Copie_de_auto_portrait___l_iris

o

o

Ce matin dans la chambre, au bout de sa tige géante et immobile, un bouton d'iris s'est ouvert. C'est un événement extraordinaire.

D'un instant à l'autre je suis entrée dans le naturel, beau, dépouillé, et familier, je suis devenue spectatrice muette de la fleur qui correspond sans un mot avec les objets de la chambre. Je suis émue par les discours du silence, par le grand calme et me souviens en même temps d'une autre tige géante qui suspendait sa fleur devant le miroir de l'armoire, d'une nappe à carreaux et de moi-même qui me cachais dans l'ombre pour ne rien effrayer. Il ne faut pas effrayer les choses, elles n'ont  besoin de mots - la poésie alors se pose.

Il y a un an, la saison des iris me le rappelle, j'avais gravé cet instant fugitif dans le zinc.

Je me souviens toujours de la lumière sur la nappe, du sommeil en lumière, sur la fleur aussi, je me souviens du tiroir de l'armoire, barre éclairée et, au fond,  mon reflet de femme, mon reflet d'être qui n'a plus besoin de sa parole, tant est figée dans le mystère des choses dites mortes, toute la vie qui passe en feignant de s'attarder.

Il y a un an de cela, tout vibrait, et aujourd'hui, devant le bouton qui s'est ouvert, tout renaît - et je réalise que pendant cette année écoulée, rien n'a cessé de vivre.

Que s'est-il passé pendant un an? Pendant qu'au fond de la terre l'iris se formait sans bruit et qu'à l'intérieur du ciel la lumière se préparait aussi? Pendant que le fauteuil, la table, la chaise devenaient chaque jour plus lourds tant ils sont réceptifs aux notes du piano, - même quand il se tait, aux rayons du soleil, à nos joies, nos tristesses, à nos tous les jours qui s'accumulent pour nous conduire doucement vers la mort? Que s'est-il passé, avons-nous seulement aimé?

o

o

o

Quelques autres gravures

EAUX FORTES - POINTES SECHES - BURIN

=

=

d_tailGrandCabanon__3_

Au Cabanon

o

o

o

Berg_re___la_Demeurance Copie_de_fauteuil_de_Loule

Fauteuils de la Demeurance

=

=

=

    Copie_de_Platane_de_St Copie_de_Maronnier_des_arts_d_co

            Patane                                                                                                 Marronnier

o

o

o

poup_es_porceleine__Demeurance_   Graziella

      Poupées                 ;;;;;;;;;;          Graziella

o

o

o      

chemin_e_demeurance__r_duite_

Cheminée de la Demeurance

o

o

o

  Salvate_all_g_e

La Salvate

o

o

o

Copie_de_Bar_St

Bar de Saint Pierre les Moulins

o

o

o

  lit_all_g_

Le lit du cabanon

o

o

o

All_g_e

Buffet de la petite gare de Nice

o

o

o

EAUX FORTES

Des personnages

o

o

corbu_401

La jeune fille au cimetière

o

o

o

Petit_Vezoul

Mr. Vezoul, professeur  aux arts-déco

o

o

o

corbu_331 corbu_334 corbu_332

La danse

o

o

o

GRAVURES AU CARBURUNDOM

Des personnages

o

o

paysanne_sous_la_pluie__1_  Copie_de_la_petite_fille_aux_quouettes_all_g_e

Paysanne sous la pluie                                                             Petite fille aux couettes

o

o

o

corbu_376  corbu_377

Homme sous la pluie

o

o

o

Mlle_BORIE__3_

Mademoiselle Borie

o

o

o